Accueil > Conférences et évènements > Conférences et évènements NON ADH > Conférence "Hossegor des années folles" - 5 août 2013

Conférence "Hossegor des années folles" - 5 août 2013

PNG - 547.1 ko

Par Béatrice Prieur

Lors de sa conférence du 5 Août dernier, Béatrice Prieur a proposé de nous interroger autour de la naissance de la station d’Hossegor et a exposé son développement à partir de 1923 en étudiant l’architecture, la sculpture et la peinture.

S’appuyant notamment sur l’allocution donnée par Francis Jammes en 1928 lors de l’inauguration du Sporting-Casino, elle a démontré que le site d’Hossegor, dès la fin du XIXème siècle, était déjà bien connu des artistes écrivains ou peintres locaux comme Alex Lizal ou Georges Bergès.

Il est coutume de dire que le développement d’Hossegor est du à deux hommes providentiels. La conférence a apporté une vision nouvelle : il en ressort que le développement de la station balnéaire est le fruit d’un ouvrage collectif alliant intellectuels, artistes engagés et théoriciens, peintres, sculpteurs, architectes, urbanistes, promoteurs et propriétaires, tous respecteux de l’environnement, sans nul doute visionnaires.
La naissance d’Hossegor s’est faite en lien avec les artistes. Il en résulte un ensemble architectural et urbain cohérent et unique, avec un style architectural basco-landais caractéristique.
Béatrice Prieur a montré des photographies d’époque notamment du Sporting-Casino. Bien que moderne et monumental, le bâtiment s’inspire d’une modeste architecture paysanne et accueille sur un même site deux activités qui pourraient être antinomiques : jeux (dancing, casino) et sports. Ce Sporting-Casino est un vrai manifeste pour les architectes régionalistes Godbarge et les frères Gomez. A ces architectes sont associés le sculpteur Lucien Danglade, le peintre d’Hossegor très engagé dans la défense régionaliste : Suzanne Labatut ou encore Jean-Roger Sourgen qui ont tous beaucoup œuvrés à Hossegor. L’analyse architecturale et les photographies d’époque du front de mer, des villas autour du lac ou du golf ont permis de faire un voyage dans le temps.
La station balnéaire proposait de multiples activités attrayantes : bains, golf, chasse, équitation, parties de tennis ou de pelote, gymnastique, rallyes automobiles… La vie d’Hossegor était animée et festive.
Conscients de cette histoire, continuons à garder intacte l’âme d’Hossegor qui nous séduit tant !

PDF - 4 Mo
Conférence
Hossegor des années folles